Tests pré-FIV - Hommes

Test de survie

Le test de survie est un test spécialisé qui peut être demandé suite au spermogramme. Il consiste à faire un spermogramme suivi d’un traitement du sperme et d’une incubation de 24 heures dans des conditions normales de fécondation in vitro (FIV). Le test sert à déterminer la quantité de spermatozoïdes de bonne qualité qui peuvent être isolés d’un échantillon. Le test de survie sert aussi à s’assurer que les spermatozoïdes sont suffisamment résistants. Les résultats du test de survie peuvent influencer le traitement de l’infertilité qui sera proposé. Un échantillon pourrait, par exemple, ne pas convenir pour des inséminations intra-utérines (IIU) mais être de qualité suffisante pour la FIV. Source : Centre de procréation assistée du CHU Ste-Justine de Montréal

Ce test consiste à éliminer le plasma séminal, tous les éléments autres que les spermatozoïdes (cellules spermatiques, globules blancs, bactéries..) et à récupérer le maximum de spermatozoïdes bien formés et bien mobiles. Ceux ci sont ensuite incubés dans un milieu synthétique "capacitant" c’est-à-dire apte à les rendre fécondants. Les spermatozoïdes sont alors comptés, la mobilité de nouveau analysée, ainsi que le pourcentage de formes typiques. La survie à 20 h dans ce milieu (utilisé pour la FIV ) est également étudiée, car il est nécessaire que les spermatozoïdes y survivent pendant un certain nombre d’heures si l’on veut que la fécondation in vitro soit possible.

A partir des résultats et après TRAITEMENT DE 1 ML de sperme, on considère que:

  • 1) si l’on dispose après sélection d'au moins 1 million de mobiles rapides directionnels typiques dans 300 micro litres (ces 300 micro litres correspondent en fait à la quantité maximale de liquide injectable dans la cavité utérine), on peut envisager des IIU;
  • 2) Que jusqu’à 90 000 mobiles rapides directionnels typiques dans 300 micro litres, c est une indication de FIV,
  • 3) qu'en dessous de cette dernière valeur, et /ou si moins de 20 % de mobilité directionnelle, et /ou si moins de 12 % de formes typiques: indication d'ICSI.
  • 4) la survie doit être positive (> 0 %) (supérieure à 12 % : indication de FIV ; inférieure à 12 %: indication d' ICSI).
Chaque centre d' AMP peut cependant avoir des critères de choix très légèrement différents, ces valeurs ne sont donc communiquées qu' à titre indicatif.
Source : NatiSens

Ce test a coûté 250$, montant qui a été remboursé en entier par nos assurances.

Les résultats de ce test nous envoient en FIV par micro-injection (ISCI)

Nous avons également été passer des bilans saguins de base ainsi que ceux appelés "caryotype". Comme en FIV on force la nature à former des embryons, les tests caryotypes (c'est une prise de sang) permettent de s'assurer que les futurs parents n'ont pas d'anomalies génétiques qu'ils pourraient transmettre. On a eu les résultats quelques mois plus tard et ils étaient normaux.


Partagez cette page sur : et

autres