Oui oui, vous avez bien lu! Je suis une bibitte plutôt rare vous savez!

Je suis celle que vous détestez: la fameuse fille qui tombe enceinte le premier mois d’essais suite au retrait de son stérilet. Celle qui “tombe enceinte en regardant une photo de pénis”. La fameuse fille qui mène à terme cette grossesse dans la joie et l’allégresse, sans vomi ni diabète gestationnel. Vous me haïssez et je le sais!

Sauf que quand est venu le temps de procréer, encore, l’histoire ne s’est pas répétée…

Pour moi, l’attente n’est pas de voir un + sur un test de grossesse, ça, j’y arrive assez facilement. Moi, j’échoue mes tests plutôt lamentablement vers 6-7 SA, avant ou après une écho de viabilité parfaite. Depuis 2 ans, c’est 4 mini-nous qui ont cessé de se développer. 4 deuils, 4 épreuves terribles.

Malheureusement, encore aujourd’hui, trop peu d’infertile-fertile arrivent au bout des tests en trouvant une explication logique à ce qui leur arrive. 85% d’entre nous vont devoir dealer avec le fait de ne jamais savoir contre quoi se battre. Se battre contre un ennemi fantôme, c’est assez difficile. La médecine d’aujourd’hui ne nous offre que très peu de solutions.

Je souhaitais collaborer à ce magazine sur l’infertilité et la PMA pour vous faire découvrir un autre type d’infertilité. Une autre raison de se battre pour le programme de gratuité des services, pour que la recherche en fertilité continue à trouver des solutions pour toutes!

Personne n’est à l’abri, que vous ayez  aucun, un, deux ou huit enfants, l’infertilité peut vous attendre dans le détour dès votre prochain désir d’enfant.

Être, fertile, dans un monde d’infertile, c’est de toujours se sentir comme un intrus, même dans un groupe comme celui-ci. Parce que nous, la 2e ligne rose, on l’a vue souvent… c’est de la suite dont on a peur!

Être infertile, dans un monde fertile, c’est entendre jour après jour toutes sortes de questions/commentaires auxquels tu ne sais quoi répondre. Mais en plus, on dirait que parce que j’ai eu un enfant, personne ne fait attention au fait que, peut-être, si nous n’avons pas de 2e enfant, ce n’est pas par choix…

Nous sommes présentement en train de faire une stimulation, en vue d’une Fécondation In Vitro avec Diagnostic Préimplantatoire. J’ai ma 5e échographie demain. La production n’est pas au rendez-vous comme souhaité par les médecins, et les risques de devoir refaire une stimulation avant de pouvoir aller plus loin dans le processus sont grands. Et mon espoir de grossesse dans les 3-4 prochains mois est inversement proportionnel.

Dans les prochaines semaines, je viendrai vous parler de ma réalité, de mon parcours en PMA, et j’espère que ça aidera certaines personnes qui sont dans la même situation que moi, à se sentir moins seule.

À bientôt!

LaFausseCoucheuse

LaFausseCoucheuse

Bébé 1 est arrivé sans problèmes. Pour bébé 2 ça c'est compliqué... pas mal compliqué. 4 fausses couches plus tard, je suis en plein processus de FIV avec DPI.
(MAJ oct2014)

11 Comments

  1. Valerie
    27/10/2014 at 14:23 — Reply

    J’ai un fils de presque 3 ans en parfaite santé et j’en suis à ma 3e grossesse cette année. J’espère que c’est la bonne. J’ai 9 semaines de faites et tout plein de symptômes, mais j’ai encore peur. On a passé une écho de viabilité concluante à 6s2j (coeur qui bat pis toute pis toute), mais j’ai encore peur. Après 2 fausses couches, c’est comme impossible de ne pas y penser, au moins un petit peu… Bref, je comprends ce que tu vis et j’espère ne pas avoir à me rendre là. Lâche pas…

  2. 29/10/2014 at 14:47 — Reply

    Merci beaucoup Valerie pour ton commentaire. J’ai vu le coeur 2 fois en 4 FC, les 2 autres fois parce que je n,ai pas eu d’écho, on l’aurait peut-être vu aussi… Pour moi il n’y a plus rien de rassurant, et tu as l’air de comprendre ce que je veux dire… Bat un jour, ne bat pas toujours. Malgré tout on a pas le choix de replonger dans ces émotions fois après fois… parce qu’il n’y a pas 56 façons d’avoir un enfant… il faut le porter. Bonne chance à toi, n’hésite pas à revenir ici pour nous relater la suite de ton histoire, qu’elle soit heureuse (je te le souhaite!) ou non.

    • Valerie
      03/11/2014 at 15:07 — Reply

      On m’a dit lors des 2 FC que je les aurais perdus autour de 5 semaines les deux. L’écho m’a un peu rassurée, mais j’attends mon rendez-vous (le 19 !!!) avec impatience… Je trouve ça un peu freakant de n’avoir aucun moyen de savoir si tout va encore bien d’ici là… Je m’encourage avec mes symptômes, mais je sais très bien que rien de tout ça n’est une garantie. Je comprends parfaitement ce que tu veux dire quand tu dis que rien ne te rassure. Merci d’avoir pris le temps de me répondre !

      • 03/11/2014 at 23:10 — Reply

        Je le fais vraiment pour partager ensemble ces moments difficiles, vous avez autant de place que moi ici. Donnes-nous des nouvelles et je te souhaite bonne chance pour la suite des choses!

  3. Petite fée
    02/11/2014 at 10:02 — Reply

    Merci beaucoup pour cet article qui m’a beaucoup touché.
    Tombée enceinte le 1er mois d’essai, ma fille a aujourd’hui 5 ans.
    Seulement, lorsqu’on a voulu mettre bb2 en route ça s’est compliqué.
    3 fausses couches avec 5 curetages.
    Les échographies sont pour moi des moments d’angoisse, à la limite de développer une phobie contre ces appareils !
    Nous voilà en PMA en espérant pouvoir enfin voir notre rêve se réaliser : agrandir notre petite famille.
    Tout en discrétion car pour certaines personnes, c’est difficile à comprendre …on a déjà un enfant, de quoi se plaindre ?!
    C’est vrai, j’éprouve une énorme empathie pour les couples qui se battent afin d’avoir leur 1er enfant et je suis consciente de la chance incommensurable que nous avons d’avoir notre fille.
    Mai je ressens un grand vide, le sentiment que notre famille n’est pas au complet…
    Courage à toutes celles qui connaissent ce parcours et ne baissez pas les bras !!,

    • 03/11/2014 at 09:43 — Reply

      Bonjour Petite Fée,

      Tu as donc eu 2 curetage pour 2 de tes 3 FC? OUff… c’est intense!

      Quel processus es-tu en train de faire en PMA et où? en fait vous êtes sûrement à l’étape des multiples tests…

      Si tu as besoin d’en jaser, j’ai une page facebook, n’hésite pas!

  4. 03/11/2014 at 18:01 — Reply

    Hello LaFausseCoucheuse !

    En fait, j’ai eu un curetage après mes 2 1ères fausse-couches et 3 pour la dernière car le 1er a échoué et ensuite, il restait des résidus placentaires.

    Je suis suivie à Lyon, en France depuis 1 an.

    Mon mari a une teratozoospermie mais le problème vient surtout de ma réserve ovarienne en chute libre.
    Ainsi que des problèmes d’endomètre, il peine à s’épaissir quand il le devrait mais il faut dire qu’il a été bien malmené ces derniers mois.

    1ère stim et 1ère ponction en septembre mais aucun embryon viable sur les 7 follicules prélevés et un endomètre à 2 mm. Pas de transfert.
    Après un petit traitement, mon endomètre a enfin bien répondu.
    Donc en attente de la prochaine FIV en décembre, si tout va bien …

    Emotionnellement, c’est les montagnes russes et le difficile apprentissage de la patience !

    Mais on s’accroche !

    • 03/11/2014 at 23:09 — Reply

      Bonne chance pour la suite et n’hésite pas à venir en jaser avec moi à chaque nouvelle étape difficile de votre parcours, ou pour partager votre victoire!

  5. Vale
    07/11/2014 at 23:01 — Reply

    J’étais comme ça aussi! J’ai conçu mon premier fils au premier mois d’essai. J’avais eu une grossesse et un accouchement parfait. Pour le 2ème ça a été une toute autre histoire! Il est arrivé dans ma vie après 4 fausses couches et 4 longues années d’attente! Nous aussi tous nos tests étaient normaux, ma gyneco m’a quand même fait prendre un cocktail de médicaments dans le premier trimestre de ma dernière grossesse, ce qui a sûrement aider..

    Moi aussi, durant mes 4 années d’infertilité, je sentais qu’il manquait quelqu’un dans ma vie, même si j’aimais mon garçon à l’infini. Je me sentais coupable, je me disais que mon fils méritait de me comblée complètement en tant que maman a lui seul. Je voulais tellement lui donner un frère ou une sœur.

    Bonne chance pour ta FIV!!

    • 11/11/2014 at 23:26 — Reply

      Merci beaucoup Vale! Quel est ce cocktail d’hormones que vous avez pris lors du premier trimestre, vous vous rappelez? Votre histoire me redonne espoir. Vient un moment où on nous dit que les % de chances de grosesse à terme diminuent et on ose plus trop y croire, à force de toujours tomber sur le mauvais côté des statistiques… mais au fond, à chaque nouvelle grosesse, il y a quand-même une chance que ça fonctionne, merci de me rappeler que c’est possible. :)

  6. Vale
    19/11/2014 at 09:49 — Reply

    J’avais pris prometrium, aspirine, metformin et fragmin durant le premier trimestre. Le metformin c’était parce que j’ai un ovaire polykystique. Je n’ai pas de problème de coagulation de détecté, mais on a quand même essayé le fragmin. J’ai eu une super gyneco chez ovo, dr Lapensée qui a inscrit à mon dossier que j’avais le droit à autant d’écho que je voulais durant le premier trimestre. J’ai eu 10 échos durant ma grossesse!! Surtout parce que j’avais un décollement du placenta jusqu’à 18 semaine. Oui il faut garder espoir! Je regarde mon bébé de presque 6 mois et j’en revient toujours pas qu’il soit la!

Leave a Reply

Previous post

C'est pas de leurs affaires.

Next post

On nous a menti