Réponse à l’article d’Ariane Krol de La Presse du 2 décembre 2014
http://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/ariane-krol/201412/01/01-4824259-retour-a-la-realite.php

Madame Krol. Je ne peux qu’être totalement sidéré en lisant votre article de ce matin sur votre accord au projet de loi 20 concernant votre position en ce qui concerne la procréation assistée.

Vos arguments ne tiennent pas et je doute que les gens qui prônent ce projet aient eu besoin d’utiliser la PMA pour réussir à fonder une famille.

Les coupures en PMA ont tout simplement été provoqué par la polémique de cas d’exceptions qui ont certainement mal utilisé le service et qui ont fait la manchette des journaux. Les coûts ont explosé pas par abus mais parce que les gens en ont réellement besoin. Plus de 3000 cycles de fécondation in vitro ont été fait chez OVO à Montréal cette année. Pensez-vous que c’est une partie de plaisir un traitement de fécondation in vitro ? Parlez à toutes les personnes qui en ont subi et vous trouverez votre réponse.

Ces traitements sont difficiles physiquement et moralement et, contrairement à ce que les gens pensent, le coût des traitements n’est aucunement gratuit même si la RAMQ paie l’acte. Par expérience personnelle, j’estime à environ 5000$ ma contribution personnelle au cycle de FIV que nous avons eu cet été. Le coût des médicaments est d’environ 5000$ mais les assurances privées remboursent seulement 80% des coûts. Nous habitons en région et avons été traité à Montréal donc il faut ajouter au coût des médicaments les déplacements, l’essence, l’hébergement, les repas et surtout les jours de travail manqués. Ce dernier point est très important parce que si vous n’étiez pas au courant, les rendez-vous pour un cycle de fiv qui dure environ 2 à 3 semaines selon les protocoles ne se font pas le soir et la fin de semaine au gré de la demande des patients. Les rendez-vous sont nombreux, planifiés souvent la veille et surtout impossible à planifier et les gens doivent manquer du travail à brûle pour point. Si vous n’avez pas d’assurance salaire, les journées de travail sont aux frais des patients. Donc, non, ce n’est pas gratuit et le nouveau projet ne fera qu’empirer les choses.

Le fait de changer pour un crédit d’impôt est une très mauvaise choses pour les gens à faible revenus. Comment un couple qui gagne 40000$ par année pourra avancer l’argent d’un cycle de fiv à 10000$ plus les frais connexes ? C’est impossible à mon avis à moins de toucher à l’hypothèque d’une maison ou de contracter un prêt personnel à taux d’intérêt élévé.

Plusieurs autres points du projet sont aberrants. Le fait de rembourser seulement un cycle de fiv est une autre chose insensée. Il est prouvé dans les études qu’il faut parfois plusieurs cycles de fiv pour arriver à avoir un enfant donc à mon avis ce remboursement ne sera pas rentable. Et si ça fonctionne, les parents devront se résoudre à avoir seulement un enfant. Je ne comprend pas cette logique. Également, on veut éviter la discrimanition en permettant aux couples homosexuels d’avoir accès au programme mais on les oblige à subir une évaluation psychologique. C’est de la discrimination à mon avis. Le nouveau projet veut aussi comme l’ancien éviter les grossesses multiples en limitant le nombre d’embryons (ce qui fonctionne bien) mais préconise la stimulation ovarienne avant la fiv. La stimulation ovarienne sans fiv est un des pires facteurs provoquant des grossesses gémellaires. Il faut aussi penser que le projet préconise l’utilisation de tous les autres traitements avant la fiv. Saviez-vous que pour plusieurs couples, c’est la seule option disponible et que l’insémination artificielle est impossible ?

On paye collectivement pour les soins de santé de toute la population qui a des mauvaises habitudes de vie. On paie les traitments de cancer et de tous les problèmes pulmonaires des fumeurs. On paie pour les traitements des cirrhoses chez les alcooliques. La chirurgie bariatrique chez les obèses est couverte également (je suis convaincu que M. Barrette est sans doute sensible à cette cause) alors pourquoi on élimerait la couverture de la PMA. Les gens ne sont aucunement responsables de leur infertilité contrairement aux mauvaises habitudes vie.

Ce projet de loi est insensé et inhumain. Les jugements sont souvent causés par un manque d’information. Je suis d’accord pour mettre des balises en PMA, mais pas de mesures aussi draconiennes.

Paul Bélanger
Ste-Marie

 

Émotions invitro

Émotions invitro

Compte admin de ce site web qui représente toute l'équipe d'auteur(e)s ! emotionsinvitro@gmail.com

No Comment

Leave a Reply

Previous post

Pour ma fille Mélanie

Next post

Infertilité secondaire